Le paiement du parking intégré bientôt incontournable?

Partager

(Paris, le 9 juin 2017)

Les services connectés ne se cantonnent pas aux seuls trafic, à la météo et à l’écoconduite. Les constructeurs veulent aussi proposer des fonctions exclusives. La réservation et le paiement des places de parking depuis le véhicule en font partie.

Avez-vous déjà entendu parler de Parkopedia ? Créée en 2007, cette entreprise anglaise est devenue le premier fournisseur au monde de services de stationnement utilisés par des millions de conducteurs." data-share-imageurl="">

(Paris, le 9 juin 2017)

Les services connectés ne se cantonnent pas aux seuls trafic, à la météo et à l’écoconduite. Les constructeurs veulent aussi proposer des fonctions exclusives. La réservation et le paiement des places de parking depuis le véhicule en font partie.

Avez-vous déjà entendu parler de Parkopedia ? Créée en 2007, cette entreprise anglaise est devenue le premier fournisseur au monde de services de stationnement utilisés par des millions de conducteurs. Ce service est proposé par BMW, Ford, GM, Jaguar, Land Rover, Mazda, Peugeot, Toyota, Volkswagen et Volvo, ainsi qu’à bord des GPS Garmin et TomTom. Parkopedia permet de rechercher des places libres, d’avoir le prix du parking, et, en option, de réserver et de payer en ligne (à condition d’avoir configuré un compte). Le service se décline également sous la forme d’applications pour iPhone et Android. La compagnie recense 50 millions de places de parking dans le monde, réparties dans 6 000 villes de 75 pays.

Il existe d’autres opérateurs. Le groupe Volkswagen a par exemple racheté (via sa filiale VW Financial Services) Sunhill technologies, une société allemande spécialisée dans le paiement électronique. Celle-ci propose, via son application Travipay, de payer sa place de parking, dans la rue comme dans des parcs souterrains. Précisons par ailleurs que l’application permet également de payer la recharge d’une borne pour véhicule électrique et même des tickets pour le transport public. Lors du Mobile World Congress, Seat avait présenté des démos de ce service à bord du SUV Ateca.

Plus récemment, au salon de Barcelone, le constructeur espagnol a noué un partenariat avec Saba, un opérateur spécialisé en mobilité dans la péninsule ibérique. Les deux partenaires étudient notamment la façon d'offrir un système de réservation et de paiement mobile pour les places de stationnement. En outre, cette collaboration jette les bases de projets tels que Parkfinder 2.0, qui permettra de proposer des informations en temps réel aux conducteurs sur les places de stationnement qui sont disponibles, et de leur recommander un parking en fonction de leurs besoins réels. Les deux entreprises étudieront également d'autres services qui pourront être proposés lorsque le véhicule est en stationnement, comme par exemple la livraison de commandes ou le ravitaillement en carburant.

Même une marque comme Porsche investit dans ce domaine d'avenir. Via sa filiale spécialisée dans le digital, elle a par exemple racheté Evopark (dont le français Axa est aussi un des partenaires). Cette société a la particularité de proposer une ouverture automatisée des barrières, grâce à une carte RFID. A ceux qui se demanderaient ce qui justifie de telles dépenses, on peut répondre de façon très simple. Quand demain les voitures seront autonomes, elles pourront non seulement chercher toutes seules une place, mais aussi la payer sans l’aide du conducteur au moment de repartir.

 

Partager

(Paris, le 9 juin 2017)

Les services connectés ne se cantonnent pas aux seuls trafic, à la météo et à l’écoconduite. Les constructeurs veulent aussi proposer des fonctions exclusives. La réservation et le paiement des places de parking depuis le véhicule en font partie.

Avez-vous déjà entendu parler de Parkopedia ? Créée en 2007, cette entreprise anglaise est devenue le premier fournisseur au monde de services de stationnement utilisés par des millions de conducteurs." data-share-imageurl="">