Berlin, nouvelle capitale du digital ?

 

(Paris, 30 août 2016)

 

Après Volkswagen, c’est au tour de Porsche d’ouvrir un Digital Lab dans la capitale allemande. Il a pour vocation d’explorer de nouvelles technologies liées à la connectivité.

En juin dernier, le groupe Volkswagen a dévoilé sa feuille de route pour 2025. Parmi les priorités affichées : celle de devenir un leader mondial de la mobilité durable. Ce tournant passe par une transformation numérique de l’entreprise, avec notamment une montée en compétences dans le domaine du logiciel et de la connectivité. Volkswagen a ouvert la voie avec un Digital Lab à Berlin. Ce site a été réalisé en partenariat avec l'éditeur de logiciels Pivotal. Les deux partenaires peuvent ainsi proposer des solutions innovantes de mobilité. Le lab de Berlin travaille par exemple sur un centre de données qui pourrait rassembler toutes les informations détectées et transmises par les véhicules connectés du groupe en circulation, afin d'avoir de l'info trafic et la météo en temps réel. Les données numériques serviront aussi de support d'aide à la vente.

Porsche, qui a ouvert il y a quelques mois une entité à part sur les nouvelles mobilités (Porsche Digital, dirigée par Thilo Koslowski, un ancien dirigeant de Gartner), vient à son tour d’installer un Digital Lab à Berlin. La marque de voiture de sports veut travailler avec des start-up autour de la Big Data, de l’Internet des objets, du cloud et de l’usine 4.0. Le Lab va travailler en étroite collaboration avec Porsche Digital.

Ces démarches montrent que des alternatives existent à la Silicon Valley et à l’Asie en matière d’innovation. Les constructeurs essaient aussi de travailler avec les talents qu’ils peuvent rencontrer localement et sur des thématiques liées au digital.