Diesel: un retrait à géométrie variable

Partager

(Paris, le 7 juin 2018)

Les annonces sur l’abandon du Diesel ne signifient pas un retrait total de ces moteurs du jour au lendemain. Chez Volvo, le lancement de la V60 en est une illustration flagrante.

Quand la marque d’origine suédoise a annoncé que la S60 sera commercialisée sans motorisation Diesel, l’écho a été considérable." data-share-imageurl="">

(Paris, le 7 juin 2018)

Les annonces sur l’abandon du Diesel ne signifient pas un retrait total de ces moteurs du jour au lendemain. Chez Volvo, le lancement de la V60 en est une illustration flagrante.

Quand la marque d’origine suédoise a annoncé que la S60 sera commercialisée sans motorisation Diesel, l’écho a été considérable. « Nous ne développerons plus de motorisations diesel », a d’ailleurs déclaré Hakan Samuelsson, le Président de Volvo Cars. Et d’ajouter : « Nous remplacerons progressivement nos modèles exclusivement dotés d’un moteur à combustion interne par des versions hybrides essence, une option qui nous permet d’assurer la transition vers le tout électrique. La nouvelle S60 marque une nouvelle étape de cet engagement », a-t-il conclu.

En marge d’une présentation Volvo, l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise a pu s’entretenir avec le patron de la filiale française, Yves Pasquier-Desvignes.  L’absence de Diesel pour ce modèle est tout simplement économique, a-t-il indiqué en substance. Comme la S60 fera une bonne partie de ses ventes aux Etats-Unis, qui est plus favorable à l’essence, la Suède ne souhaitait pas faire un développement spécifique en Diesel pour certains pays d’Europe.

De là à penser que le Diesel va vite disparaître chez Volvo, il y a donc un pas…. D’ailleurs la nouvelle V60 – qui est la version break, élaborée sur la même plateforme et qui est en cours de lancement - disposera elle de motorisations Diesel. Le constructeur Premium a en effet prévu des versions D4 (190 ch) et D3 (150 ch). Mieux encore, seules les versions Diesel sont accessibles pour le marché français quand on veut configurer ce modèle.

A terme, l’hybride rechargeable pourrait devenir une alternative au Diesel. Mais, là encore, les choix de motorisation peuvent laisser sceptiques sur la V60. Le nouveau T6 Twin Engine AWD essence affiche une puissance combinée de 340 ch et le T8 Twin Engine AWD élève ce chiffre jusqu’à 390 ch. Il faudra sans doute attendre des développements avec des niveaux de puissance moins généreux. D’une certaine façon, l’hybridation légère pourra aussi réduire le CO2, et à moindre coût. 

En attendant, on peut rappeler que le Diesel est lui aussi disponible sur le XC40 (élu voiture de l’année) avec le D4. Mais encore une fois, à terme « le futur est électrique », répète le PDG de Volvo Cars. Et c’est d’ailleurs le XC40 qui sera le premier modèle 

100 % électrique de la gamme.

 

Partager

(Paris, le 7 juin 2018)

Les annonces sur l’abandon du Diesel ne signifient pas un retrait total de ces moteurs du jour au lendemain. Chez Volvo, le lancement de la V60 en est une illustration flagrante.

Quand la marque d’origine suédoise a annoncé que la S60 sera commercialisée sans motorisation Diesel, l’écho a été considérable." data-share-imageurl="">