Fin des oreillettes : les pros sont-ils prêts à passer aux mains-libres ?

 

kit mains-libres

Fin des oreillettes : les pros sont-ils prêts à passer aux mains-libres ?

Plus personne ne peut l’ignorer : à compter de ce 1er juillet, il est interdit de porter des écouteurs, des oreillettes ou un casque audio en conduisant. Une mesure qui pourrait inciter les professionnels à s’équiper d’un vrai kit mains-libres, c’est-à-dire un dispositif intégré au véhicule.

Selon une étude réalisée par l'IFOP pour MMA en mars 2015, il apparaît que l’usage du téléphone au volant concerne 74 % des actifs et qu'il arrive encore à 32 % d’entre eux de tenir le téléphone à la main.

En revanche, les actifs utilisent déjà majoritairement le kit mains-libres sans fil (53 %), ce qui est un point positif par rapport à la nouvelle réglementation. C’est le cas notamment des professions libérales.

Les commerciaux sont particulièrement concernés par l'usage du téléphone au volant : 84 % d'entre eux déclarent recevoir ou émettre des appels en conduisant, soit la plus forte proportion toutes professions confondues. Suivent les professionnels du BTP, les artisans, les agriculteurs et les professionnels sanitaires et sociaux.

Si l’évolution des règles va sans doute inciter les professionnels à investir dans de « vrais » kits mains-libres, il faudra surveiller les usages. Selon l’étude MMA, 53 % des conducteurs lisent des SMS et 26 % consultent des mails. Autant de fonctions que peut faire en mode vocal une voiture connectée sur le marché…