Contraintes liées au fonctionnement

stop(Paris, le 8 mars 2013)

 

Autonomie réduite

La principale contrainte est très clairement l'automobile pour les " tout électrique ". Les progrès effectués dans la capacité de stockage des batteries permettent de disposer dès à présent, ou dans les prochains mois, de véhicules dont l'autonomie varie de 100 à 200 km en moyenne. Certaines exceptions, dans le très haut de gamme, offrent jusqu'à 450 km d'autonomie. Cette autonomie réduite limite les usages des VE aux applications de type "pendulaire", de liaison point à point, de livraison sur de courtes distances, de l'ordre de 10 à 150 km quotidiens.

Vitesse limitée

C'est une conséquence directe des choix de conception. Les VE sont avant tout des véhicules à grande efficacité énergétique, à faible consommation. Pour réduire leur consommation, ils sont donc calculés pour aller le plus loin possible batterie chargée, pas le plus rapidement.

Cependant, bien que limitée, de l'ordre de 70 à 120 km/h selon les modèles, leur accélération et leur vitesse leur permet de s'insérer en toute sécurité dans les flots de véhicules, y compris sur les routes à grande circulation.

Points de charge encore limités en nombre

C'est un fait, l'électricité est partout ou presque, bien entendu la recharge s'effectue (sauf charge rapide) sur une banale prise de courant 220 Volts 16 Ampères, le standard européen, encore faut-il qu'il y en ait une à proximité de l'endroit où est stationné le véhicule.

Si vous êtes l'heureux propriétaire d'une maison individuelle (15,6 millions en France) ou d'une résidence secondaire (2 millions), pas de problème, il y a de fortes chances pour que vous disposiez d'un garage avec une prise de courant aux normes.

Si vous résidez dans l'habitat collectif, il vous faudra attendre l'installation de points de charge dans votre parking ou garage.

Si vous travaillez en entreprise ou dans une collectivité qui a instauré une politique de soutien à l'arrivée des VE, cela pose moins de problèmes, les travaux nécessaires pour installer les points de charge étant techniquement faciles et peu coûteux.

Un important programme national a été lancé en 2009, à l'initiative du gouvernement, son objectif : la multiplication des points de charge par la création d'une infrastructure, dans l'habitat domestique et collectif, sur les lieux de travail, sur les voies publiques ou par l'installation de stations de recharge rapide. Il prévoit plusieurs dizaines de milliers de points de charge à l'horizon 2012.

Temps de charge important

L'équation est simple : plus la charge est rapide, plus les batteries sont sophistiquées, plus elles sont chères. Les systèmes de charge les plus économiques sont donc logiquement les systèmes à charge lente qui équipent la très grande majorité des véhicules. Ils nécessitent de 4 à 8 heures, selon la capacité des batteries. Les charges partielles étant permises par les technologies actuelles de batteries, il est possible d'alimenter les VE sur de courtes périodes de temps, 1 à 2 heures par exemple, à condition de disposer d'une prise.