L’hybride marque des points sur le marché des entreprises en 2015

 

(Paris, le 27 janvier 2016)

 

Sereinement, le véhicule hybride trace sa route dans l’univers des flottes d’entreprise. Avec 18 500 immatriculations enregistrées en 2015 (contre 10 881 en 2014) sur le segment VP-VU1, l’hybride affiche une progression de 63,1% sur l’année. Cette énergie représente ainsi 2,53% des immatriculations en 2015.

Et bien que les véhicules « full hybrides » soient plébiscités par les gestionnaires de flotte, les hybrides rechargeables ne sont pas en reste, avec des immatriculations qui ont été multipliées par trois en 2015 (1866 immatriculations contre 459 en 2014).

Sur le segment des véhicules particuliers, le véhicule hybride clôture l’année 2015 avec 4,25% des immatriculations. Une belle progression là encore, puisqu’il  représentait 2,9% des immatriculations en 2014. A noter aussi qu’en 2015, la part des immatriculations hybrides est plus importante en entreprises (avec 4,25% des immatriculations) que sur le marché français en général (avec 3,21% des immatriculations).

Part des immatriculations hybrides au sein des flottes d’entreprise en 2015
(Véhicules particuliers de moins de 3,5 tonnes)

Source : AAA-Data, retraitement OVE

Une fiscalité moins avantageuse en 2016

Depuis le 1er janvier 2016, les bonus liés à l’achat du véhicule hybride ont subi un sérieux coup de rabot. Le bonus accordé aux modèles full hybrides (autrement appelés hybrides non rechargeable) est baissé à 750 € (contre un maximum de 2 000 € auparavant) et celui accordé aux hybrides rechargeables chute à 1 000 € (contre 4 000 € auparavant). Conséquence de cette nouvelle fiscalité : le véhicule hybride deviendra, pour les entreprises, moins compétitif en matière de coût d’usage.

Une offre constructeurs qui se développe

Avec une quarantaine de modèles hybrides disponibles, l’offre des constructeurs s’est enrichie en 2015. De la citadine (Toyota Yaris) au véhicule de prestige (Porsche Cayenne) tous les types de modèles sont maintenant disponibles sur le marché. Avec un axe de développement prometteur : le véhicule hybride rechargeable.
Le constructeurs américain Ford a par exemple annoncé sa volonté de commercialiser 13 futurs modèles hybrides, hybrides rechargeables et électriques d’ici 2020. Au final, 40% de la gamme du constructeur sera constituée de modèles hybrides et hybrides rechargeables, contre 13% aujourd’hui.
Le sud-coréen Kia, qui va lancer en 2016 un nouveau véhicule hybride rechargeable, la Kia Niro, veut quant à lui lancer 11 véhicules verts d’ici 2020.

Toyota, Peugeot et Citroën en pole position des immatriculations hybrides en entreprise

Toyota, constructeur historique en matière d’hybrides, reste leader sur le marché des entreprises en France. Une place que lui dispute Peugeot, qui décline plusieurs modèles de sa gamme en hybride.

Top 10 des véhicules hybrides en entreprise en 2015
(Segment des véhicules particuliers de moins de 3,5 tonnes)

 Précision : aucun modèle hybride rechargeable ne se classe dans le top 10.
                                                                       
 

Top 5 des véhicules hybrides rechargeables en entreprise en 2015
(Segment des véhicules particuliers de moins de 3,5 tonnes)

                                                                          Source : AAA-Data, retraitement OVE

 

*****************************
1 – Véhicules particuliers et véhicules utilitaires