Les flottes d’entreprise particulièrement vertueuses

Chaque année, les entreprises et acteurs publics (hors courte durée et véhicules de démonstration) achètent ou louent environ un tiers des véhicules immatriculés sur notre marché, ce qui représente plus de 650 000 véhicules en 2013.

Les entreprises ont tendance à renouveler plus fréquemment leurs véhicules que les particuliers. L’âge moyen d’un véhicule d’entreprise est d’un peu plus de cinq ans contre 8,5 ans en 2013 pour un véhicule moyen toutes catégories d’utilisateurs confondues. Désireuses de maîtriser leurs coûts automobiles, les entreprises ont tout intérêt à s’équiper des modèles les plus récents qui sont plus économes en carburant, moins émetteurs de CO2 (donc moins de TVS), moins polluants, mieux équipés et plus sûrs.

C’est ainsi que le taux d’émission de CO2 moyen des véhicules d’entreprise a baissé légèrement plus vite que la moyenne générale pour s’afficher à 111 grammes à la fin du premier semestre 2014 contre 148 grammes en 2007. Il en est de même pour les polluants locaux : du fait d’un rythme de remplacement rapide des véhicules d’entreprise et particulièrement des véhicules loués en longue durée (tous les 42/45 mois), il y a peu de véhicules en parc antérieurs à janvier 2011, donc antérieurs à la mise en œuvre de la norme Euro 5.

En revanche, le kilométrage moyen des véhicules d’entreprises est plus élevé que la moyenne générale même si une baisse a été observée ces dernières années. C’est pourquoi les entreprises préfèrent encore les motorisations diesel plus économes sur les grands parcours et qui profitent d’une TVA déductible sur le gazole. Si les entreprises étaient encouragées à s’équiper de voitures à essence pour réaliser des petits ou moyens trajets, par exemple en leur permettant de déduire 80 % de la TVA sur l’essence, la part des voitures à essence dans les parcs d’entreprises pourrait augmenter significativement.

< Page précédente

> Lire la suite