Palmarès VUL 2019

Paris (le 28 Janvier 2020)

L’analyse du Top 10 des VUL les plus immatriculés en entreprise, réalisé par l’Arval Mobility Observatory, confirme une nouvelle fois la place de leader de la fourgonnette Renault Kangoo. Sur un an, ses immatriculations progressent de + 10,6 % (34 907 unités). Si Renault truste aussi la seconde place avec son Master (+7,7 % à 24 825 unités), il ne réalise pas la passe de trois, puisque le Partner de Peugeot ravit la 3ème place. Le perdant de l'année 2019 est sans doute la Clio IV, qui abandonne cinq places et pointe à la 7ème position avec des immatriculations en recul de -28,5 % ( 16 765 unités). Comme en 2018, aucune marque étrangère ne parvient à entrer dans ce club fermé du véhicule utilitaire, alors qu’en 2017, Iveco parvenait encore à se hisser en 9ème place.

Comme en 2018, l'analyse par segment de marché montre que Renault classe un modèle en tête sur chacun des quatre segments (véhicule fiscal, fourgonnette, fourgon, grand fourgon). Autre constat, la transition énergétique fait une entrée à petits pas sur ce segment de marché ultra dominé par le diesel. Dans les VS/VF, par exemple, trois modèles essence figurent dans le Top 10, tandis que dans les fourgonnettes, le Kangoo se décline désormais dans les trois motorisations et se classe en 4ème position avec le modèle électrique et en 7ème avec le modèle essence. Il y a en revanche encore du chemin à faire sur les segments fourgons et grands fourgons, qui restent 100 % fidèles au diesel. 

.........................................................................................

 

(Paris, le 8 juillet 2019)

Alors que le marché du VUL a affiché une belle progression de 7 % sur le premier semestre 2019 et a largement contribué à la bonne santé du marché entreprise au global, que faut-il retenir sur le front des immatriculations par marque ?

Pas de changement en tête du classement par rapport à la fin de l’année dernière : c’est toujours la fourgonnette Renault Kangoo qui donne le « la ».

• Derrière en revanche, les places sur le podium se répartissent entre le Renault Master, qui gagne une place et le Peugeot Partner (2 places).  Du coup, la marque au losange ne peut (comme en 2018) classer trois modèles aux trois premières places.

• Dans le match opposant les constructeurs français, c’est le groupe PSA qui remporte la première manche, avec 5 modèles, alors que Renault en classe 4.

•  Alors que plus aucune marque étrangère ne parvenait à se glisser dans ce palmarès, Iveco est revenu par la petite porte sur les six premiers mois de 2019, en se hissant à la 10ème position.

>  Archives Palmarès VUL 2018