Palmarès SUV 2019

(Paris, le 8 juillet 2019)

Alors que la mode des SUV ne connait pas la crise en France, que faut-il retenir du premier semestre 2019 ?

• Pas de changement en tête du classement de l’Arval Mobility Observatory par rapport à la fin 2018. C’est toujours le Peugeot 3008 qui truste les immatriculations en entreprise, avec un rythme deux fois plus rapide que son dauphin (Renault Captur).

• Deux nouveaux modèles font leur entrée dans le Top 10, le C5 Aircross (n°7) et la DS7 (n°8), tous deux appartenant à la galaxie du Groupe PSA. 

A l’inverse, deux SUV sortent du palmarès, dont le Nissan Qashqai (7ème fin 2018) et la Mercedes GLC (8ème en 2018).

• Dans le match qui oppose les constructeurs français, PSA tire son épingle du jeu avec 6 modèles retenus dans le Top 10, contre 2 pour Renault.  A signaler toutefois que la marque au losange figure avec ses deux modèles dans  le Top 5 des modèles les plus demandés.

• Les marques étrangères, sur le premier semestre, ne comptent plus que deux modèles dans ce palmarès, contre quatre à la fin de l’année dernière. 

En l’espace de six ans (2012-2018), la part des SUV dans les immatriculations des sociétés a triplé dans l’Hexagone. Elle représentait en 2018 quelque 36,3 % du total des immatriculations contre 13 % en 2012. A la fin du premier semestre 2019, cette part s'est inscrite à 37,5 %, soit 1,2 point de plus en six mois.

 > Archives Palmarès SUV 2018