Vers des voitures toujours plus sûres

(Paris, le 15 novembre 2019)

C’est une dimension dont on ne parle jamais dans les débats sur la Sécurité routière : l’apport de l’industrie automobile. Elle est pourtant concernée au premier chef, puisque les véhicules doivent répondre à des normes et satisfaire à des exigences plus élevées comme celles que préconise l’organisme EuroNCAP. Les constructeurs investissent aussi beaucoup dans la sécurité et de longue date.

Ce qu'il faut retenir du Salon de Francfort

(Paris, le 23 septembre 2019)

Même en Allemagne, où on adore l’automobile, on sent bien que les temps changent et que le « Dieselgate » a fait beaucoup de dégâts. Du coup, et pour se conformer aux exigences de Bruxelles, les constructeurs allemands investissent à fond dans l’électrique.  

Pourquoi tant d'alliances dans l'électrique? Redaction mer 17/07/2019 - 12:33

(Paris, le 17 juillet 2019)

Le récent accord entre Ford et Volkswagen montre l’importance des partenariats entre constructeurs. Ces derniers sont obligés de mutualiser les dépenses et de faire des compromis, afin de pouvoir relever tous les défis liés aux technologies du futur.

La mobilité autonome aux portes de Paris

(Paris, le 11 juin 2019)

Après des années de buzz, l’avis général est que la voiture autonome est repoussée aux calendes grecques et qu’elle ne verra peut-être jamais le jour. Pourtant, cela n’empêche pas les constructeurs automobiles de poursuivre leurs tests. Ainsi, Renault et Transdev ont donné le coup d’envoi le mois dernier du Paris Saclay Autonomous Labs. Ce programme d'expérimentation de véhicules autonomes réunit également d’autres partenaires en lien avec le monde de la recherche, comme l’institut VEDECOM, l’IRT SystemX et l'université de Paris-Saclay.

VE low-cost: est-ce réaliste?

(Paris, le 30 avril 2019)

Le dernier salon de Shanghai a été l’occasion pour Renault et Valeo de présenter leur approche de l’électrique version low-cost. La marque au losange a dévoilé la version de série de la City K-ZE. Il s’agit d’un modèle du segment A, destiné à la Chine. Un pays où Renault ambitionne de vendre 550 000 véhicules électriques d'ici 2022. Cette voiture électrique sera produite localement dans le cadre de la joint-venture entre eGT New Energy Automotive Co, Ltd. et l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi associée au constructeur local Dongfeng.