Voiture autonome : Valeo développe les solutions de demain

 

L’équipementier français Valeo est au coeur, en compagnie de Bosch, Continental et autres Delphi, du réacteur qu’est la voiture autonome. Dès 2003 il avait promis des manoeuvres de stationnement automatiques pour l’année 2013.

Objectif tenu. Il a placé ses capteurs chez les plus grands constructeurs. Il fait partie des fournisseurs de référence retenus par exemple par Audi pour les éléments impliqués dans la stratégie Piloted Driving (technologies d’aide à la conduite), tels que les systèmes de frein et la direction. L’équipementier a capitalisé sur son expérience, acquise dans les systèmes d’aide au stationnement (Park4U), avant de développer toute une palette de systèmes d’aide à la conduite. Son credo se résume sous le vocable « Intuitive Driving » : c’est-à-dire une conduite intuitive avec des technologies et des interfaces homme-machine au service de l’utilisateur.

Baptisé Möbi/us, ce système permet de déterminer les conditions dans lesquelles la voiture peut prendre les commandes seule, et à l’inverse, anticiper la nécessité pour le conducteur de reprendre la main et donc le volant. Valeo se positionne clairement comme l’un des acteurs de référence pour la conduite automatisée, dont il a déjà présenté un avant-goût à travers ses démonstrateurs Cruise4U.

L’équipementier s’est rapproché de Safran, avec qui il a conclu un partenariat de recherche sur l’assistance au pilotage et le véhicule autonome. Les deux industriels ont déjà mis en place un certain nombre de projets autour de 4 thématiques : l’homme au coeur des préoccupations, la connectivité, voir et naviguer, et enfin la robotisation.

En fin d’année 2015, Valeo a renforcé son ancrage sur le segment de la voiture connectée avec le rachat d’un de ses partenaires, l’allemand Peiker, spécialisé dans la conception de périphériques et de modules à très haut débit permettant les échanges de données entre le véhicule et son environnement. Outre un renforcement certain sur le segment des systèmes d’aide à la conduite, cette acquisition permet à l’équipementier français d’afficher de nouvelles ambitions auprès des clients allemands haut de gamme que sont BMW ou Daimler.

*****************************************************

> Vient de paraître : "Le véhicule autonome, c'est déjà demain". Editions de l'OVE. Janvier 2016. Prix public : 40 € TTC.