(Paris, le 27 janvier 2021)

Alors que la mode des SUV ne connait pas la crise en France, que faut-il retenir de l'exercice 2020 ?

  • Pas de changement en tête du classement de l’Arval Mobility Observatory par rapport à la fin 2019. C’est toujours le Peugeot 3008 qui truste les immatriculations en entreprise, avec un rythme presque deux fois plus rapide que son dauphin (Renault Kadjar)
  • Plus de constructeurs étrangers dans ce palmarès; les marques françaises contrôlent ce marché porteur avec leurs modèles et souvent en deux motortisations (essence et gazole): c'est le cas du 2008, du 3008 et du 5008.
  • Dans le match qui oppose les constructeurs français, PSA s'impose encore un peu plus, avec huit modèles dans le Top 10, soit un de plus qu'il y a un an.
  • Enfin, côté carburants, le Top 10 des SUV compte en 2020 trois versions Essence, le premier se classant à la 5ème place (Peugeot 2008) 

En l’espace de huit ans (2012-2020), la part des SUV dans les immatriculations des sociétés a plus que triplé dans l’Hexagone. Elle représentait en 2020 un oeu plus de 40 % du total, congre 13 % en 2012. Entre 2019 et 2020, la part des SUV a  encore progressé de 1,6 point.

> Archives Palmarès SUV 2019

> Archives Palmarès SUV 2018