(Paris, le 7 janvier 2022)

Ce qu’il faut retenir sur le marché entreprise

Energies Marché global

Le bilan annuel 2021 confirme l’envolée des véhicules électrifiés en entreprise, notamment les hybrides rechargeables.

  • L’essence termine l’année sur une part de marché de 19,84 % pour les VP et les VUL immatriculés par les entreprises. Soit 1,3 point de plus par rapport à la fin 2020.
  • Le Diesel enregistre une dégringolade de 10,9 points en un an. Cette motorisation termine l’année 2021 avec une part de marché de 56,64 %, due à sa bonne résistance sur le segment des VUL. Si l’on prend en compte les seuls VP, sa part de marché tombe à 35,51 % (contre 50,70 % à fin 2020).
  • L’hybride aura connu une année exceptionnelle en entreprise, avec une part de marché de 17,13 % fin 2021. Soit 7,55 points de plus en un an.
  • Le 100% électrique a franchi au dernier trimestre 2021 le cap des 5 % (5,32 % exactement) de part de marché en entreprise. Soit une hausse 1,38 point par rapport à 2020.

Ce qu’il faut retenir sur le marché national

Energies Marché France

  • Sur l’ensemble de l’année 2021, le Diesel a abandonné 7,5 points de part de marché à l’échelle nationale. Sa part de marché ressort à 35,23 % au quatrième trimestre 2021.
  • L’essence voit aussi sa part de marché reculer en 2021, à 33,01 %. Sur un an, cette énergie cède 5,51 points de part de marché et enchaîne les trimestres à la baisse.
  • L’hybride, comme en entreprise, affiche sur le marché français une forte progression, avec une part de 20,78 % fin 2021. Sur un an, l’hybride s’adjuge 8,78 points de plus.
  • L’électrique termine l’année 2021 avec une part de marché de 8,33 %. En un an, le 100 % électrique gagne 2,5 points supplémentaires.

 

ARCHIVES : Baromètre énergie 2020