Avantages liés au fonctionnement

(Paris, le 8 mars 2013)

Confort d'utilisation et souplesse de conduite

Très clairement, les VE ou les hybrides en mode électrique se conduisent différemment des thermiques. Ils riment impérativement avec éco-conduite, car la quantité d'énergie embarquée dans le " réservoir " est limitée.

Après quelques heures d'apprentissage, les réflexes sont vite acquis et une conduite détendue, sans accélérations et freinages brutaux, se pratique en silence.

Absence de bruit

Le silence est absolu à l'arrêt, on perçoit le léger sifflement de la transmission du moteur lors des démarrages et ensuite faiblement à vitesse stabilisée. Aucun bruit lors des décélérations, sauf celui très faible des freins, même si le véhicule active le frein moteur électrique pour récupérer de l'énergie.

Sécurité

Les VE sont calmes, très calmes à la conduite et sont donc logiquement plus faiblement accidentogènes que les véhicules à propulsion thermique, ce qui leur permet de bénéficier de conditions spéciales de la part des compagnies d'assurances.

Zéro émission

Ce sont, sans contestation possible, les véhicules idéaux des zones respectueuses de l'environnement : les centres-villes, les sites fermés comme les ports et aéroports, partout où silence de fonctionnement, vitesse limitée, courtes distances et pollution nulle sont des facteurs clés de succès. Les autres caractéristiques intrinsèques des VE complètent ces avantages liés à l'utilisation.

Economie d'énergie

La consommation en énergie est très réduite : il faut retenir, selon la puissance du véhicule, de 0,8 à 2 €/100 km au tarif "heures pleines" et 0,5 à 1,15 €/100 km au tarif "heures creuses", utilisé lors des charges de nuit.

Par comparaison, un véhicule thermique consomme 7 litres/100 km de carburant pour une même distance de 100 km, de 8 € (gas-oil à 1,15 €/litre) à 9,45 € (SP98 à 1,35 €/litre).

Très peu de maintenance

Un entretien réduit au strict minimum, contrôle des pneumatiques, des plaquettes de frein, du niveau de lave-glace, les moteurs sont sans entretien et sont conçus pour avoir une durée de vie de plusieurs centaines de milliers de kilomètres.

La durée de vie des batteries de nouvelle génération, de type NiMh et Li-Ion, atteint ou dépasse 2 000 cycles de charge. Dans l'hypothèse où le pack de batteries a été dimensionné pour effectuer 100 km sur une charge, un chiffre réaliste avec les technologies actuelles, le remplacement du pack devra être effectué vers 200 000 km.

Que faut-il entretenir ? 

Les amortisseurs : quelle que soit l'énergie pour faire avancer le véhicule, il y a toujours la présence des amortisseurs.

Les freins : ils sont bien moins sollicités car un VE récupère l'énergie cinétique par le moteur. La conduite a tendance à anticiper pour aller plus loin, on freine donc beaucoup moins ! (-50% d'usure environ des plaquettes par rapport à un thermique équivalent).

La transmission : elle nécessite de l'huile même s'il n'y a pas de boîte de vitesse (réducteur), vidange tous les 50 à 60 000 km.

Les pneumatiques : la conduite étant plus douce et plus régulière, ils sont moins sollicités, la puissance est uniforme, difficile de faire patiner les pneus à l'accélération car on se passe d'embrayage (-50% d'usure environ).

 

Les VE " tout électrique " ne sont pas des véhicules polyvalents mais des véhicules spécialisés sur une famille d'applications. Leur choix doit nécessairement être appréhendé sous cet aspect : leur focus de performances/avantages est étroit, en revanche ils y sont très compétitifs.