Palmarès des véhicules d’entreprise 2019

(Paris, le 14 janvier 2020)

Le palmarès réalisé par l'Arval Mobility Observatory classe les dix meilleures ventes de voitures dans chacun des six segments de marché: Economique, Inférieur, Moyen-Inférieur, Moyen-Supérieur, Supérieur et Luxe. Voici les résultats de l'année 2019.

 Sur le segment Economique, la transition énergétique fait son œuvre, avec pas moins de deux modèles électriques dans le Top 10 et le reste en Essence. Pas de changement à la première place, toujours contrôlée par la Renault Twingo Essence. Mais nouveau chassé-croisé sur les autres marches du podium, gagné cette année par la Fiat 500 au détriment de la Renault Zoé.

• Sur le segment Inférieur, la Clio en version Diesel reste en tête des modèles les plus immatriculés, mais la version Essence abandonne deux places et sort du podium. Sur le Top 10, Essence et Diesel font jeu égal avec cinq modèles classés dans chaque motorisation. Le Citroën C3 Essence fait une percée remarquée et se classe en 2ème position, alors que son équivalent Diesel cède deux places (n°6). Même constat avec le Peugeot 208, dont la motorisation Diesel perd quatre places (n°7), tandis que la version Essence en gagne deux (n°3).

• Pas de changement dans le segment Moyen-Inférieur par rapport à 2018 et 2017, sur les trois premières places. A noter que deux modèles apparaissent dans le Top 10, en 5ème et 9ème places. Quant aux modèles vedettes de Peugeot, 3008 et 308, ils parviennent à se positionner dans ce classement avec leurs deux motorisations.

• Belle montée en puissance du Renault Kadjar Diesel, qui gagne deux places en un an et prend la tête des véhicules les plus immatriculés du segment Moyen-Supérieur, devant le VW Tiguan Diesel qui conserve sa seconde place. Sur ce segment, le Diesel reste la motorisation privilégiée, mais deux hybrides non rechargeables parviennent à s’infiltrer. Autre constat, les nouveaux modèles de PSA (508 et DS7) rencontrent un joli succès (respectivement n°3 et n°4) et

• Les marques françaises ne sont encore pas à la fête dans le segment Supérieur en 2019, avec un seul modèle classé, toujours à la première place (Renault Talisman Diesel). Le classement est ensuite bousculé, avec la BMW X3 Diesel qui gagne trois places et s’affiche en 2ème position du segment suivie par le Kodiaq de Skoda. A noter, la performance du Volvo XC60 II, qui parvient à classer deux motorisations, Diesel et Hybride non rechargeable dans ce Top 10.

• Un classement très «vert » dans le segment Luxe, avec trois motorisations alternatives aux trois premières places (Tesla Modèle 3, Range Rover Sport Hybride rechargeable, Audi A6 en hybride simple) et seulement quatre motorisations Diesel classées dans le Top 10.

 

Le palmarès réalisé par l'Arval Mobility Observatory classe aussi les meilleures immatriculations de VP dans les entreprises, tous segments confondus. Voici les résultats de l'année 2019.

Le palmarès des VP les plus immatriculés en entreprise confirme plusieurs évolutions sur l'ensemble de l'année 2019.

• Signe que la transition énergétique est une priorité pour les entreprises, quatre véhicules Essence figurent cette année dans le Top 10 des modèles préférés des gestionnaires. Il y en avait deux seulement en 2018 et un seul en 2017. Il s’agit de la Citroën C3 (n°5), de la Peugeot 208 (n°6), de la Renault Clio (n°7) et du Renault Captur (n°9).

• Une nouvelle fois, les constructeurs français font un sans-faute, tous segments confondus. Il faut remonter à 2017 pour trouver un constructeur étranger dans le TOP 10. A l’époque, il s’agissait de VW qui classait son Tiguan à la 10ème place des modèles les plus immatriculés en entreprise.

• Enfin, dans le match entre constructeurs tricolores, c’est encore le groupe PSA qui remporte la mise en 2019. Il place six modèles dans les dix premières places. Le Peugeot 3008 Diesel, pour la seconde année consécutive, reste ainsi le modèle le plus immatriculé en entreprise. Sur la seconde marche du podium, c’est encore un Peugeot qui figure, le 308 Diesel. Il souffle la deuxième place à la Clio Diesel, qui rétrograde en 4ème position. Et c’est la Mégane IV Diesel qui complète le podium 2019.

• Parmi les déceptions de l’année, Renault voit son Scénic Diesel sortir du Top 10, et Peugeot sa 208 Diesel. Quant au 5008 Diesel, il a connu une mauvaise année, après s’être hissé en l’espace quelques mois à la 5ème place. Il cède trois places et pointe en 8eme position.

• A l’inverse, trois entrées sont à souligner avec en prime des motorisations Essence : Renault Captur (n°9), Peugeot 208 (n°6) et Citroën C3.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas de changement aux deux premières places du classement des véhicules électriques les plus immatriculés en entreprise en 2019: Renault garde le cap avec sa Zoé et son Kangoo. Tesla souffle en revanche la 3ème place du podium à la Nissan Leaf, qui recule cette année à la 5eme place du classement. 

 

....................................................................

Palmarès des véhicules les plus immatriculés en entreprise au premier semestre 2019

(Paris, le 5 juillet 2019)

Le palmarès réalisé par l’Arval Mobility Observatory classe les cinq meilleures ventes  de voitures dans chacun des six segments de marché : Economique, Inférieur, Moyen-Inférieur, Moyen-Supérieur, Supérieur, Luxe. Voici les principales tendances du premier semestre 2019 par rapport à la même période de 2018.

 

• Pas de changement sur le segment Economique, la Twingo Essence domine les débats. Un seul modèle électrique se fait une place au soleil (la Zoe) dans ce classement exclusivement dominé par les motorisations Essence.

• Sur le segment Inférieur, deux modèles Essence figurent désormais le Top 5 contre un seul il y a un an. La Clio Diesel reste le modèle le plus immatriculé alors que le modèle Essence gagne une place. Chez Peugeot, la 208 Essence fait son entrée dans le classement tandis que la motorisation Diesel perd trois places.

• Plus de modèles Essence dans le segment Moyen-Inférieur et une domination 100% française. Un seul changement à signaler dans ce Top 5 toujours dominé par le Peugeot 3008 Diesel, par rapport au premier semestre 2018 :  l’arrivée du Citroën C4 SpaceTourer Diesel, en lieu et place du Citroën C4 Picasso Diesel.

• Sur le segment Moyen-Supérieur, le Peugeot 5008 Diesel fait toujours la course en tête devant le Renault Kadjar Diesel, qui s’est octroyé la seconde place au détriment du Volkswagen Tiguan Diesel. Deux entrées sont à signaler sur le semestre : le Peugeot 508 Diesel (n°4) et la DS7 Diesel (n°5), qui font notamment sortir le Nissan Qashqai Diesel. 

• Sur le segment Supérieur, toujours pas de changement  aux deux premières places et ceci depuis 2016. Statu quo aussi sur la troisième marche du podium avec l’Audi Q5 Diesel. Mais une entrée à signaler avec la BMW X3 Diesel (n°4) aux dépends du Renault Espace Diesel.

• C’est en revanche le grand remue-ménage sur le segment Luxe. Par rapport au premier semestre 2018, un seul modèle se maintient dans le Top 5 : le Volvo XC90 Hybride rechargeable Essence. Tous les autres font leur entrée, avec une forte connotation à l’hybridation.  La Model 3 de Tesla prend la première marche du podium, devant le Range Rover Hybride rechargeable essence et l’Audi A6 Hybride Diesel. Seule constante de ce classement : l’absence de marque tricolore.

 

Le palmarès réalisé par l'Arval Mobility Observatory classe aussi les meilleures immatriculations de VP dans les entreprises, tous segments confondus. Voici les résultats du premier semestre 2019.

• La transition énergétique est bel et bien en marche. Trois véhicules essence figurent désormais dans le Top 10 des modèles préférés des gestionnaires de parcs automobiles: Renault Clio (n°4), Peugeot 208 (n°6), Citroën C3 (n°7). Rappelons qu’en 2017, un seul modèle Essence figurait dans ce classement et deux en 2018. 

• Les constructeurs français ont toujours la mainmise sur les parcs automobiles d’entreprise. Plus aucun modèle étranger ne figure dans le Top 10 depuis 2017.

• Entre la fin de l’année 2018 et la fin du premier semestre 2019, la tête du Top 10 a changé puisque la Clio Diesel a repris la 1ère place au Peugeot 3008 Diesel.

Belle progression du Peugeot 208 Essence, qui gagne quatre places en six mois. Déception en revanche pour le Peugeot 5008, qui perd cinq places sur le semestre.

 

> Archives : Palmarès des véhicules d'entreprise 2018

> Archives : Palmarès des véhicules d'entreprise 2017

> Archives : Palmarès des véhicules d'entreprise 2016

> Archives : Palmarès des véhicules d'entreprise 2015