Paris s'équipe en stations de recharge d'hydrogène

(Paris, le 2 décembre 2015)

L’hydrogène prend peu à peu ses quartiers à Paris. Au cours des dernières semaines (la tenue de la COP21 n’est sans doute pas étrangère à ce calendrier) plusieurs annonces d’installations de stations de recharge sont intervenues dans la capitale. Preuve que cette énergie propre, qui n’émet pas de CO2 et qui ne rejette que de la vapeur d’eau, mais qui pâtit actuellement d’un manque d’infrastructures, peut trouver sa place dans le paysage énergétique français.

Leader mondial des gaz industriels, Air Liquide va installer sur le parking du pont de l’Alma sa première station de recharge d'hydrogène en partenariat avec la start-up de taxis Step. Un investissement qui permettra de lancer dans la capitale une flotte de taxis électriques à hydrogène. Initialement constituée de cinq voitures Hyundai ix35, cette flotte pourrait compter d’ici un an pas moins de 70 unités.

Air Liquide précise que ce premier accord sera suivi d’autres avec l’objectif de constituer, à partir de 2016, un réseau permanent de stations à hydrogène destinées notamment à la recharge des taxis en région parisienne. Dans le détail, les stations permettent une recharge des véhicules en moins de cinq minutes, pour une autonomie pouvant atteindre quelque 500 kilomètres. A ce jour le géant mondial, qui a récemment avalé l'américain Airgas, a installé 75 stations de recharge d'hydrogène à travers le monde, dont 5 en France.

 La Mairie de Paris a par ailleurs attribué, début novembre, au consortium Idex-McPhy Energy, l’installation et la gestion de la première station de recharge à Ivry-sur-Seine, pour sa future flotte de véhicules utilitaires légers. Il s’agit du troisième contrat remporté par ce spécialiste des équipements  de production et de stockage d’hydrogène depuis la fin de l’été.