Volvo vise la neutralité carbone

(Paris, le 14 novembre 2019)

Très volontaire en matière de préservation de l’environnement, Volvo, la marque d’origine suédoise, amplifie ses efforts dans l’électrification et veut réduire de 40 % l’empreinte carbone de ses voitures d’ici 2025.

Comme il s’y était engagé, le constructeur a déjà effectivement mis en place une électrification de sa gamme. Il propose de l’hybridation légère 48 v, de l’hybride rechargeable et va se lancer dans le 100 % électrique avec une version à batterie du XC40. L'objectif d'ores et déjà affiché est de de générer 50 % de ses ventes à partir de véhicules 100 % électriques d’ici au milieu de la prochaine décennie

Mais, il veut aller encore plus loin. Un nouveau plan vise désormais à réduire l’empreinte carbone du cycle de vie de ses voitures de 40 % d’ici 2025. Et Il ne s’agit que d’un premier pas, l’ambition de Volvo étant, in fine, de devenir une entreprise climatiquement neutre d’ici à 2040.

Pour atteindre ces objectifs ambitieux, le constructeur entend aussi agir sur d’autres plans. Il va imposer l’utilisation de 25 % de plastiques recyclés dans chaque nouvelle Volvo au même horizon et la baisse de 25 % des émissions carbone produites par toutes les activités du constructeur, y compris la production et la logistique.  Le plan concerne d’ailleurs les sous-traitants et le secteur de l’énergie, qui sont sollicités pour aider Volvo à devenir climatiquement neutre.

Précisons encore que le XC40 Recharge, dont la sortie est prévue dans les prochains mois, inaugure en outre une nouvelle pratique de Volvo, qui divulguera désormais l’empreinte carbone moyenne du cycle de vie de chaque nouveau modèle.