ZOE se renouvelle pour affronter la concurrence

(Paris, le 2 Juillet 2019)

Ce sera à n’en pas douter le choc de la rentrée. L’arrivée de la 208 électrique chez Peugeot constituera la rivale la plus sérieuse pour la ZOE, qui s’offre un lifting et une autonomie étendue.

Sortie en 2013, et longtemps restée sans véritable concurrente sur le marché (à part la Nissan Leaf, qui n’est pas dans la même catégorie), la Renault ZOE demeure aujourd’hui la voiture électrique la plus populaire de France, et même d’Europe. Mais, la concurrence se fait plus pressante. Bon nombre de constructeurs proposent désormais des modèles électriques et l’offre s’élargit aussi sur le segment des citadines. En témoignent la sortie programmée de la Seat Mii électrique, de la Honda-e et surtout de la e-208 Peugeot.

Il était donc temps pour la ZOE de se renouveler. En dehors du restylage, avec des lignes encore plus affirmées, la nouvelle ZOE étrenne une nouvelle batterie (Z.E. 50) qui porte son rayon d'action jusqu’à 390 kilomètres, selon le cycle WLTP. Elle gagne donc près de 100 km réels. En même temps, la citadine électrique s'ouvre à la charge rapide en courant continu. Voilà qui complète les possibilités de recharge déjà offertes, au domicile ou sur la voie publique en courant alternatif.

Et ce n'est pas tout, car la ZOE gagne en puissance. Son moteur électrique développe à présent 100 kW (136ch), ce qui est comme par hasard l'équivalent de ce que l'on trouvera à bord de la Peugeot e-208, sa rivale attitrée (et dont le plaisir de conduite est mis en avant). Renault annonce par ailleurs un nouveau mode de roulage particulièrement adapté à la ville.

La nouvelle ZOE reprend aussi des solutions étrennées sur la nouvelle Clio. Elle hérite ainsi de nombreuses aides à la conduite dédiées au confort et à la sécurité. Et bénéficie également de la nouvelle solution EASY CONNECT, qui associe le nouveau système multimédia EASY LINK et l’application MY Renault pour proposer au conducteur un ensemble d’applications et de services connectés.

Rappelons que Renault prévoit une gamme de huit voitures 100 % électriques d'ici 2022 et vise 10 % des ventes totales de la marque à travers cette gamme.