Taycan: le pari électrique de Porsche

(Paris, le 4 septembre 2019)

Si jusqu’à présent les derniers modèles Premium électriques n’ont guère fait trembler Tesla, de la Jaguar i-Pace à la Mercedes EQC, en passant par l’Audi e-tron, l’arrivée d’un bolide zéro émission chez Porsche pourrait changer la donne.

Démarrée sous le nom de Mission E (le concept car originel, qui a donné naissance ensuite à un modèle de série), l’aventure électrique de Porsche présente de gros enjeux.  La firme allemande n’a pas fait les choses à moitié. Elle s’est ainsi engagée dans le championnat du monde de Formule E à partir de la saison 2019/2020. Et c’est un lancement simultané sur trois continents (Etats-Unis, Europe, Asie) qui a été orchestré aujourd'hui par le constructeur pour son modèle Taycan.

Ce nouveau modèle embarque deux moteurs électriques développant une puissance totale de plus de 600 ch (440 kW) et le 0 à 100 km/h sera effectué en moins de 3,5 s. Cette dernière valeur a de l’importance, car Tesla a conquis les fans avec des accélérations canon. Et il ne faudrait que 12 secondes pour atteindre 200 km/h. Le Taycan est avant tout une Porsche, avant d’être électrique. Elle offrira donc d’abord de la performance, avec une vitesse de pointe de 250 km/h (un prérequis pour l’Allemagne, dont une partie du réseau autoroutier est à vitesse libre).

La marque de Zuffenhausen a aussi travaillé sur l’autonomie, donnée entre 400 et 600 km. Mais, c’est surtout au niveau de la recharge que Porsche a voulu faire fort. Grâce à une batterie dont la tension a été portée à 800 volts, et à condition bien sûr de le faire sur une borne Ionity à 350 kW, la recharge ne prendrait que 15 mn pour refaire le plein à 80 % de la batterie. Ce serait naturellement mieux que chez Tesla. Toutefois, dans les faits, le Taycan devra se contenter de points de charge aux performances plus limitées.

Un autre point fort est l’habitacle tout numérique, avec un large écran en travers de la planche de bord. Le Taycan doit aussi faire high-tech à l’intérieur et montrer qu’il sait négocier d’autres virages, comme ceux de la connectivité par exemple.

Deux modèles sont proposés en France : le Taycan Turbo S, à partir de 189 152 € et le Taycan Turbo, à partir de 155 552 €. Cette première Porsche électrique devrait d’abord séduire les inconditionnels, et probablement ceux qui ont déjà eu une 918 Spyder (hybride rechargeable de 887 ch). Elle pourrait aussi élargir la clientèle de la marque, qui doit de toute façon réduire drastiquement ses émissions de CO2. D’ici 2022, le constructeur allemand aura investi plus de 6 milliards d’euros dans l’électromobilité.

Ce sera en tout cas, l'une des grandes attractions du salon de Francfort, qui ouvrira ses portes au oubkic le 14 septembre prochain.