BMW: la stratégie CO2 porte ses fruits

(Paris, le 11 mai 2020)

Alors que l’industrie automobile doit respecter les seuils de CO2 définis par Bruxelles, sous peine de grosses amendes, il y a au moins l’un des trois ténors du Premium allemand qui semble mieux placé que les autres. La firme de Munich affirme en tout cas être dans les clous pour 2020 et 2021, grâce à une stratégie mise en place il y a déjà 13 ans. Le bilan CO2 cette année sera de 20 % inférieur à celui de 2019. C’est en travaillant sur plusieurs éléments, de l’aérodynamisme à l’allègement, sans oublier la connectivité, l’optimisation des moteurs (au niveau de la combustion avec la suralimentation, la levée variable de soupapes) et le concours de l’électrification, que le constructeur est arrivé à ce résultat.

Les modèles de BMW disposent, par exemple, d’une calandre active. Celle-ci ouvre des volets automatiquement quand le moteur, les freins et les autres composants nécessitent de l'air. Et le reste du temps, ces volets restent fermés pour améliorer la pénétration dans l’air et consommer moins. Les ingénieurs de la marque ont également mis au point d’autres astuces pour diriger les flux d’air, comme des arêtes et un becquet actif à l’arrière.

Autre trouvaille : des jantes aérodynamiques, dont le dessin est inspiré d’une turbine, et qui dirigent le flux d'air de la façon la plus favorable le long des flancs du véhicule. Sur l’iX3 (le SUV X3 électrique qui sort en fin d’année), le constructeur annonce une réduction de 5 % de la traînée par rapport à des roues classiques. Et le gain de poids est à la clé de 15 kg.

L’électrification est bien sûr le levier le plus efficace. L’arrivée de l’hybridation légère 48 v va permettre ainsi d’améliorer la récupération de l’énergie au freinage. La technologie arrive prochainement sur la Série 3, ainsi que les X3 et X4. Elle avait été introduite en premier sur la Série 5 (520d) à l’automne dernier. Il faut bien sûr ajouter à la panoplie les hybrides rechargeables (avec la fonction eDrive Zone, qui recommande de passer à la fonction zéro émission dans 80 villes en Europe concernées par des mesures sur la qualité de l’air, et les modèles électriques (à batterie avec l’ix3 et les futures iNext et i4, à pile à combustible avec le X5 en 2022).

La gestion intelligente de l’énergie fait aussi partie de la panoplie Efficient Dynamics. Par exemple, la voiture exploite les données du système de navigation pour calculer le moment le plus propice pour commencer à rouler en mode électrique ou à recharger la batterie à l’avance, en fonction de l’itinéraire et de la situation de conduite. Cette approche permet d’économiser jusqu’à dix pour cent d’énergie, allongeant ainsi le rayon d’action en mode électrique pur.